• Bugarach interdit durant la fin du monde

     

     

     

     

     

    Le fameux pic de Bugarach est devenu célèbre.
    Le fameux pic de Bugarach est devenu célèbre. (MAX BERULLIER)

    Pas d’échappatoire pour la fin du monde ! Le préfet de l’Aude a annoncé hier que le seul endroit qui devrait y échapper sera interdit d’accès du 19 au 23 décembre prochains.

    C’est fichu ! Ceux qui croient que la fin du monde interviendra dans la nuit du solstice d’hiver et qui pensaient pouvoir y survivre en bivouaquant sur les pentes raides du pech de Bugarach, devront trouver d’autres solutions : pas question de laisser les gens accéder à ce pic audois haut de 1 230 mètres aux crêtes hérissées de formidables falaises, en plein hiver et dans les ténèbres (selon les oracles de l’apocalypse, tout basculera à 00 h 32 le 22).Accès interdit du 19 au 23 décembre

    Éric Freysselinard, le préfet de l’Aude, ne veut pas avoir des victimes sur les bras la nuit de la fin du monde ! Il a donc décidé d’interdire le pic non pas le 21 décembre mais dès le 19 et jusqu’au 23. Le massif sera verrouillé par un dispositif, plutôt léger, d’une cinquantaine de gendarmes. Une garde vigilante veillera sur les deux entrées principales du Buffo fret, le réseau karstique qui court sous Bugarach, où les "tracassés du pic"comme les baptise gentiment le maire Jean-Pierre Delord, sont persuadés que patiente depuis des siècles une soucoupe volante et son équipage de petits hommes verts. "Nous surveillons le réseau depuis plusieurs semaines. Les équipements qui facilitaient l’accès et la progression des spéléos ont été retirés", détaille le préfet.

    Route ouverte aux piétons

    En dehors du pic de Bugarach dont l’espace aérien pourrait faire également l’objet d’une interdiction, une zone dite "régulée" a été définie à l’intérieur de laquelle, selon le même calendrier, la circulation des poids lourd sera interdite et celle des voitures étrangères au secteur, très encadrée. "Le principe, c’est la liberté de circulation. Nous n’interdisons pas l’accès au village, explique le préfet. On pourra s’y rendre à pied après s’être garé le long de la route qui va de Rennes-les-Bains à Cubières. L’axe sera d’ailleurs mis en sens unique. Mais cette liberté d’accès durera tant que Bugarach pourra accueillir du monde." Les résidants, eux, seront dotés de cartes d’accès.

    Une cinquantaine de gendarmes et de pompiers

    Au centre du dispositif, le village accueillera le PC et un poste médical avancé doté de tentes mais là aussi, le dispositif est relativement léger : une cinquantaine d’hommes, gendarmes et pompiers compris. Pas question de mobiliser des centaines de militaires pour ce qu’Éric Freysselinard qualifie de "non-événement".

    Des renforts sont prévus "au cas où"

    Car le préfet, représentant d’une république laïque, héritière du siècle des Lumières, est convaincu que de fin du monde il n’y aura pas la nuit du solstice ! De là à penser que la prophétie apocalyptique des Mayas (d’ailleurs démentie par de nouvelles découvertes archéologiques) fera un bide, il y a un pas que le représentant de l’État dans l’Aude se refuse toutefois de franchir : "Nous avons prévu des renforts au cas où...", avoue-t-il. La gendarmerie a ainsi battu le rappel de ses réservistes audois, soit plusieurs centaines d’hommes.

    Une rumeur dans la rumeur

    "Notre problème, c’est que cette histoire de Bugarach sauvé des eaux est une rumeur dans la rumeur, explique le préfet. Il n’y a, à ce jour, aucune organisation, aucune structure, aucune secte qui avance une théorie selon laquelle le pic échappera à la fin du monde. Nous ne pouvons cibler personne en particulier, c’est une difficulté, mais nous pensons qu’il se passera sur place beaucoup moins de choses qu’attendu."

    Apéro ou rave interdits

    Les services de l’État n’avancent donc aucun chiffre de fréquentation, mais les signaux que détectent leurs veilles sur internet sont "très faibles". Parmi eux, certains sont relatifs à un “apéro” Facebook. Éric Freysselinard les confirme et indique qu’il interdira ce type de manifestation, y compris les raves.

    Le dispositif de sécurité mis en place le 21 décembre autour du pic de Bugarach.

    "Ne venez pas à Bugarach si vous n’avez rien à y faire"

    Son mot d’ordre : "Ne venez pas à Bugarach si vous n’avez rien à y faire..." Et le préfet de se faire bucolique : "J’ai escaladé le pic samedi dernier. Dans les brumes de l’automne, cette montagne est magique mais il faut la découvrir seul, pas en foule." Et surtout pas la nuit du solstice.

     
    MÉDIAS : CANAL OPPORTUNISTE

     

    "Nous allons vous faire adorer la fin du monde !" C’est CanalSat qui nous le promet. Le bouquet de télévision par satellite surfe sur le phénomène “Bugarach”. A partir du 21 novembre et jusqu’au soir du 21 décembre, les accros de l’apocalypse abonnés au bouquet, pourront se brancher sur une chaîne éphémère. Au programme, nombre de films comme Invasion de Shaun Cassidy (2005), Survivors d’Adrien Hodges (2008)... mais aussi Le magazine de la fin du monde.

    Distribution de quelques abonnements gratuits

    Pour le produire, CanalSat s’est associé à la chaîne SyFy, spécialisée dans l’étrange. Depuis des semaines, leurs équipes tournent dans la région de Bugarach des reportages “baroques” qui ont fini par agacer les habitants. Pour arrondir les angles, CanalSat a distribué quelques abonnements gratuits.

     

     

  • Commentaires

    1
    Heidi
    Samedi 17 Novembre 2012 à 13:16
    On a dit qu'ils s'étaient trompés de d'année, la calendrier Maya ne compte pas le même nombre de jours sur une année, je ne crois pas en cette fin subite de toute vie et comme par hasard quelques survivants biens placés, une fin du monde c'est la fin tout court, doux bisous et belle journée, prends bien soin de toi♥
    2
    Mardi 25 Décembre 2012 à 21:47
    Le Calendrier Maya Tzolkin n'annonce pas la fin du monde. Non ! Ce Calendrier annonce la transformation totale de notre monde !

    Pour en savoir plus cliquez sur le lien ci-dessous :
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :