• dans le jardin des anges ont ne veut pas de ce riz là

    Un article sur le site de la BBC:
    http://news.bbc.co.uk/

    Traduction par Michel Dussandier:


     
    Les autorités des Etats Unis ont donné leur approbation préliminaire à un plan de production d'un riz modifié génétiquement pour produire
    des protéines humaines. 

    Les plants de riz incorporant des gènes humains impliqués dans 
    la production de lait seraient cultivés dans le Kansas.

    La compagnie Ventria Bioscience à l'origine du projet indique
    que les plants pourraient être utilisés pour produire des médicaments contre les diarrhées et la déshydratation des enfants.

    Les critiques indiquent que des composants de ces plants de riz
    pourraient entrer dans la chaîne alimentaire.

    Selon la proposition, qui a reçu le soutien préliminaire du Ministère US de l'agriculture la semaine dernière, Ventria sèmerait son riz sur 3,000 acres (1,215 ha).

    La compagnie a indiqué qu'elle prendrait des précautions
    pour s'assurer que les semences ne se mélangent pas avec 
    les autres cultures.

    "Face à l'inconnu"

    Mais les critiques disent que de mauvaises conditions météo
    ou des erreurs humaines pourraient créer des problèmes.

     



    Bill Freese du US Center for Food Safety [une ONG] indique: "Je suis très concerné par cela, parce que je pense qu'il y a d'une part un risque de retrouver ce riz dans la chaîne alimentaire et que d'autre part il n'a pas été testé. Il n'a pas suivi le processus

     

    d'homologation des médicaments. Nous sommes ici face à l'inconnu, quelque chose qui est susceptible de mettre en danger la santé humaine".

    Face à l'augmentation de la controverse, le Ministère de 
    l'agriculture US doit encore donner son approbation finale, nous dit James Westhead de la BBC à Washington. 

     



    Et même alors, ajoute-t-il, il existe de nombreux obstacles
    règlementaires avant que de la nourriture contenant de l'ADN 
    humain puisse être vendue aux consommateurs.

    Le public a jusqu'à fin mars pour émettre des objections au plan, 
    selon l'agence Associated Press. Si l'autorisation finale est donnée, 
    Ventria commencera ses semis de riz en avril ou mai, selon Scott 
    Deeter, président de la compagnie.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :