• les symboles sont ancestraux il y en a de toutes les formes de toutes les tailles.

     

     

     le symbole est une réalité abstraite que les Hommes utilisent depuis toujours. L'utilisation du symbole permet à la fois de transmettre des informations et de se reconnaître. Il se concrétise sous la forme d'une figure réelle ou abstaraite, d'un objet ou d'un animal.

     

    et suivant ce qu'ils représente vous pouvez vous y identifier,

     

     

     

     Le code de la route utilise des symboles nous permettant d'etre informé sur la conduite à suivre. Enfin l'écriture utilise des symboles alphabetiques nous permettant de communiquer et d'enseigner(et apprendre)

     

     

     

     Certains symboles sont évident et connus de tous à tel point qu'ils font parti de nos habitudes quotidiennes. c'est le cas des logos des sociétés, elles utilisent une image ou un dessin afin de se faire reconnaitre de tous

    les grandes marques ainsi que les grandes enseignes ont compris cela depuis longtemps et pour vous faire venir plus facilement en leurs murs ils ont imaginer quelques stratagèmes symboliques , c'est le cas du dernier né de chez nespresso  le kaazar qui est représenter par le symbole d'une super nova .il y en a des tas qui représentent bien des choses il existe m^me une université du symbole à paris , mais es ce que le symbole n'a pas été fait pour influencer nos façons de voir et de penser et ainsi bouleverser constament nos vies en toutes circonstances ?

     

     

     

     

     

     


    4 commentaires
  • vous pensez que l'on a beaucoup évoluer depuis nos les hommes des cavernes ? et bien non, seule notre technologie avance mais nos habitudes restent les mêmes

     

    oui bien entendu nous prenons le metro le bus la voiture et le reste aussi mais nos habitudes sont strictement les m^mes que celles de nos ancêtres et oui.......

     

     

    bon je vais pas trop rentrer dans les détails absurdes mais pour commencer nous commençons toujours oui toujours a sentir notre nourriture avant de l'ingérer, puis nous la regardons toujours oui toujours avant de la déguster c'est un signe de survie pour ne pas consommer de nourriture impropre ou empoisonnée , puis l'odeur de nos compagnons et compagnes compte beaucoup pour nous car cette odeur donne beaucoup d'information sur sa puissance sexuelle ou sa fertilité et cela aussi nous y sommes très sensible 

     

     

    mais le plus intriguant c'est de vous raconter comment nous aimons la télé et oui l'homme rentrait de la chasse et devinez quoi ? il se postait devant le feux pendant des heures a le regarder bruler sans faire attention à tout ce qui l'entourait , madame es ce que cela ne vous rappelle pas votre compagnon devant le match de foot ?

     

     

    mais le plus étrange vient maintenant:

     

    l'homme des caverne avait des blogs::::   oui

    dés qu'il rentrait de sa chasse il pouvait pas s'empêcher de raconter sa journée sur les parois de sa grotte , oui mesdames et messieurs il racontait tout ce qui pouvait lui passer par la tête

     

     

     

     et après avoir bu un ou deux laits fermentés de chèvres ou autres

     

    ce qui peut expliquer les dérapages sur certaines parois qui décrivent des ovni ou des statuettes de cosmonautes 

     

                        

     

     

     

    quand a nous les femmes nous restions très glamour en pensant a notre georges clooney  à la mode de notre époque :

     

     

    qu'il est beauuuuuuuuuuuuuu

     

     

    bon tout ça pour vous dire en bref que nos sentiments n'ont pas évoluer d'un pouce et que nous avons des blogs et que nous défendons toujours nos territoires de chasse avec toujours oui toujours autant de hargne , d'ailleurs je vais défendre le miens bec et ongles comme la poule avant l'oeuf enfin seulement si j'ai bien tout compris ?

     

     


     

    alors attention je suis musclé et dangereuse et je ne vais reculer devant rien .....sauf peut être devant ceci 

     

    car j'ai pas envie de m'embêter avec ce qu'il y a à l'autre bout ....bonne soirée a tous 


    4 commentaires
  •  http://www.dinosoria.com/roi_arthur.htm

     

     

     Héros de la résistance celte à l’invasion anglo-saxonne, le roi Arthur est le personnage qui inspire les plus beaux récits des poètes médiévaux.

    Arthur, Merlin l’enchanteur, Lancelot, les chevaliers de la Table ronde, Tristan ou Perceval évoquent un monde chevaleresque où l’honneur est primordial.
    Mais le grand roi qui aurait tranché des têtes d’un revers de son épée Excalibur n’est-il qu’une légende ?
    Arthur a-t-il réellement existé ? Quel est l’antique secret du Graal ?

      la légende du roi Arthur

    Quelques temps après que les Romains ont quitté la Grande-Bretagne, les Celtes, livrés à eux-mêmes, s’organisent en une multitude de petits royaumes qui, rapidement, se querellent. L’un de ces Etats est dirigé, nous disent les conteurs, par le roi Uther Pendragon.

    Grâce à une ruse de son druide Merlin, Uther parvient à abuser de la femme de l’un de ses ennemis, la belle Igraine.
    L’enfant qui naît, Arthur, est élevé par Merlin.

    Adolescent, Arthur révèle son sang royal en parvenant sans peine à dégager d’un rocher l’épée merveilleuse Excalibur.

    En effet, Merlin organisa un rassemblement de toute la noblesse. Dans un pré, se trouvait une magnifique épée fichée dans une enclume. Sur la pierre était inscrit : »Celui qui retirera l’épée de cette pierre et de cette enclume sera roi de toute l’Angleterre. »

    On cria au miracle quand le jeune Arthur libéra l’épée de l’enclume. L’Angleterre avait trouvé son roi.

    Le roi Arthur

    Le roi arthur écoutant les doléances de l'un de ses sujets (Bibliothèque nationale de France, Paris). © dinosoria.com

    Il fédère les royaumes d’Angleterre et repousse l’envahisseur saxon. Il règne, son épouse Guenièvre à ses côtés, dans sa brillante cité de Camelot où il réunit autour d’une immense table ronde de preux chevaliers : Gauvain, Kay, Perceval, Lancelot, Tristan …

    Couronnement du roi Arthur

    Couronnement du roi Arthur (Extrait d'un manuscrit du XIVe siècle, Bibliothèque nationale de France, Paris)© dinosoria.com

    morgane est sa demi-sœur.
    Merlin prédit que Mordred amènera la ruine du royaume.
    Mais, Arthur a de nombreux ennemis dont Loth de Lothian. Ce dernier envoie sa femme, Morgane, comme ambassadrice. Arthur la séduit et un enfant est conçu, Mordred. Ce qu’ignore Arthur c’est que Morg

    Le roi Arthur et ses chevaliers

    Le roi Arthur et ses chevaliers (Gravure de Gustave Doré)Licence

    En cadeau de mariage, Arthur a reçu une magnifique table ronde. Lorsque les chevaliers prennent placent autour, une place reste vide. Elle est réservée à celui qui ramènera le Saint- Graal, une des reliques les plus sacrées de la chrétienté.

    Lancelot

    Lancelot, manuscrit enluminé du XVe siècle. En haut, naissance et éducation de Lancelot par la Dame du Lac; en bas, à gauche, Lancelot participant à un tournoi; à droite, sa vision du GraalLicence

    L’amour tient une grande place dans la légende arthurienne. Lancelot et Guenièvre s’aiment. Poussé par Mordred, Arthur accuse le couple d’adultère et de trahison. Lancelot s’enfuit alors sur le continent avec sa bien-aimée et de nombreux chevaliers.
    Arthur part à leur poursuite. Le combat mettra fin à l’esprit de la Table ronde. L’honneur perdu et prisonniers de leurs passions, les chevaliers se précipitent vers la catastrophe finale.

    Profitant de l’absence d’Arthur, Mordred lève une armée et s’empare du trône. Lors de la bataille de Camlann, Arthur tue Mordred mais est mortellement blessé.

    Combat final entre Arthur et Mordred

    Combat final entre Arthur et Mordred (Peinture de W.Hatherall)Licence

    Arthur, agonisant, fait jeter son épée dans un lac : la lame magique est rendue à la fée Viviane, la « Dame du lac », qui éleva Lancelot et envoûta Merlin.

    Selon la légende, Bédivère installe le roi mourant dans une barque qui emmène le roi vers l’île magique d’Avalon.
    Il est également dit que le roi Arthur reviendra car, sur sa tombe, est écrit : »Hic Iacet Arthurus Rex Quondam Rex futurus « (Ici gît le grand roi Arthur, celui qui fut et qui sera).

    Voilà le résumé de la vie du roi Arthur. Mais quelle est l’origine de cette belle légende ?

     La diffusion de la légende arthurienne

    L’existence d’Arthur est fixée à la fin du Ve siècle et au début du VIe siècle de notre ère. Le premier auteur à évoquer le roi est l’historien Nennius, dans son histoire des Bretons, rédigée en 826, mais qui s’inspire d’un récit remontant à une époque bien antérieure.

    L’histoire d’Arthur est en fait une collection de récits qui ont été ensuite rattachés à un seul héros et à une seule histoire. Cette dernière a été enrichie au cours des siècles.

    Roi Arthur

    Le roi Arthur représenté dans une fresque italienne du XIIe siècle. La légende a été rapportée en Italie par l'invasion normande.Licence

    Les exploits d’Arthur ont été vraiment développés par Geoffroi de Monmouth, auteur d’une Histoire des rois de la Grande Bretagne (Historia regum Britanniae), écrite en 1136. C’est lui qui rassembla tous les récits en y mêlant un peu d’histoire vraie et beaucoup de fiction.
    Il fait d’Arthur un roi et créé le personnage de Merlin.

    Joute en présence du roi Arthur

    Manuscrit flamand du début du XVe siècle montrant une joute en présence du roi ArthurLicence

    Dautres auteurs ont écrit des ouvrages sur le roi Arthur dont Sir Thomas Mallory (la Mort d’Arthur), Lord Tennyson (Les Idylles du roi) et T.H White (The once and futur king).

    Ce sont deux auteurs français qui ont diffusé la légende arthurienne. Vers 1154, Robert Wace traduit l’Historia en un poème, le Roman de Brut.
    On y voit pour la première fois les chevaliers prendre place autour d’une table ronde.

    film Excalibur

    Le film Excalibur (1981) s'attache à l'esprit du mythe

    Chrétien de Troyes a écrit plusieurs romans (1170 à 1182) retraçant la légende d’Arthur. On lui doit notamment Tristan et Iseut (poème perdu), Lancelot. C’est lui qui introduit le thème de l’amour passion.

    Le thème de la quête du Graal n’apparaît qu’en 1215 avec la parution de poèmes français. L’origine du Graal se perd dans la nuit des temps. Attribut païen, puis chaudron magique des Celtes, il fut transformé au Moyen Age en un symbole chrétien.

     Les preuves de l’existence du roi Arthur

    Les ruines du château de Tintagel où, d’après la légende, Arthur est né, existe toujours. Il se dresse sur une pointe de terre fichée dans l’Océan, au nord des Cornouailles. L’édifice date sans aucun doute de la période concernée.

    Une table ronde nous est parvenue. C’est un disque de chêne de six mètres de diamètre, exposé au château de Winchester.
    Mais, les analyses ont montré que la table date en fait du XIIIe siècle.

    Le roi Arthur et la liste des royaumes conquis

    Le roi Arthur et la liste des royaumes conquis (document de la Chronicle of England, datée de 1300)Licence

    En 1191, les moines de l’abbaye de Glastonbury déclarèrent avoir découvert les corps d’Arthur et de Guenièvre.
    Le lieu s’accorde avec la légende qui fait de Glastonbury l’île d’Avalon.
    Le supposé souverain eut doit à de nouvelles funérailles grandioses. Mais, comment les moines ont-ils identifiés les ossements du roi, cinq siècles après sa mort ? « A sa noble stature », répondent-ils.
    Cette réponse est loin de garantir l’authenticité des cadavres.

    Cependant, nous disposons de quatre récits de cette exhumation. Tous se rejoignent sur deux points
    essentiels :

    • La tombe était protégée par deux pyramides de pierre
    • Sous le cercueil, on trouva une croix sur laquelle étaient inscrits les mots suivants : Ici gît le grand roi Arthur, et Guenièvre, sa seconde femme, enterrés dans l’île d’Avalon

    Cette croix a été perdue. On en possède une reproduction dans la sixième édition du Britannia de Camden.
    L’analyse épigraphique a révélé que la croix n’était pas du VIe siècle (siècle de la mort d’Arthur) mais du Xe siècle.

    Reproduction de la croix Roi Arthur

    Reproduction de la croix

     l’évêque Dunstan, au cours de travaux, au Xe siècle.

    Stonehenge

    En 1962, des archéologues firent des fouilles sur l’emplacement présumé de la tombe d’Arthur. Ils trouvèrent un puits, d’où un monument en pierre aurait pu être retiré, ainsi qu’un grand trou qui avait été comblé entre 1180 et 1191.


    Les ruines de Stonehenge. Selon la légende, Merlin en aurait été le bâtisseur. Bien que cit faux, Stonehenge joue un rôle non négligeable dans le cycle arthurien. By 

    Les historiens ont cherché à situer Camelot, la capitale d’Arthur, dont le nom vient probablement de Camulos, dieu celtique de la Guerrer.

    Les archéologues ont retrouvé dans le Devonshire, à Cadbury, les vestiges de puissantes fortifications circulaires. Une place forte importante existait là au Ve siècle. Il est logique de penser que si un roi luttait contre les envahisseurs, Cadbury devait être sa capitale.

    Il est certain qu’à la fin du Ve et au début du VIe siècle, les envahisseurs saxons, ont été repoussés pour un temps.
    Cette victoire a forcement nécessité une alliance des nombreux rois celtes. Cette alliance devait avoir un chef, sans doute un ancien officier romain, rompu à la stratégie et l’art de la guerre.
    Pourquoi ne se serait-il pas appelé Arthur ?

    D’autres historiens pensent que Arthur n’était qu’un chef de clan ordinaire qui guerroyait près de la frontière écossaise. Vers 500, les Bretons remportèrent la bataille de Badon. Cette bataille importante assura la paix pendant 50 ans. L’artisan de cette victoire s’appelait Arthur.



    votre commentaire
  •  

     

     Les interprétations des prophéties de Nostradamus apparaissent de plus en plus comme une perte de temps. Néanmoins, 


    NOSTRADAMUS

    Les prophéties de Nostradamus (1503-1566) ont fait couler beaucoup d’encre. Leur interprétation porte toujours à confusion et apparaît de plus en plus comme une perte de temps. Néanmoins, les Centuries (compilation des prophéties de Nostradamus) comportent des passages intéressants qui décrivent le mode opératoire qu’il utilise pour produire des visions, visions qu’il perçoit lui-même, mais qu’il fait aussi percevoir à Catherine de Médicis, à la demande de la reine.
     

     


    Nous étudierons les indications données par Nostradamus à la lumière des découvertes du Docteur Francis LEFEBURE, médecin et chercheur français. Il a mis au point une méthode de développement personnel basée sur l’utilisation systématique des phosphènes : le Phosphénisme. Les phosphènes sont toutes les sensations lumineuses subjectives, c’est-à-dire celles qui ne sont pas directement provoquées par la lumière frappant la rétine. Les découvertes en physiologie cérébrale du Docteur LEFEBURE permettent de comprendre les mécanismes cérébraux responsables des phénomènes de voyance et de reproduire ceux-ci à volonté.

     



    Nostradamus écrivait ses prophéties la nuit dans sa maison de Salon-de-Provence, à la lumière d’une bougie, souvent en face d’un miroir argenté ou d’une boule de cristal. Il faisait ainsi un phosphène avec une lumière polarisée. D’autres fois, il fixait le reflet de la lune sur un plateau d’argent, lumière elle aussi polarisée.

    Toute lumière réfléchie par une surface est polarisée. La lumière polarisée développe l’intuition et, si l’on pratique régulièrement, la voyance. Ne dit-on pas que la lune inspire les poètes ? Oui, mais à condition de la fixer. Voir la technique complète dans le livre du Dr LEFEBURE : La clé des manifestations surnaturelles.

    La technique de Nostradamus (utilisation du phosphène) est d’une efficacité extraordinaire et complètement occultée par un fatras d’éléments qui font que seuls les phosphénistes peuvent comprendre le sens de sa pratique. 

    Lorsque Catherine de Médicis demanda à Nostradamus de lui faire une voyance pour savoir combien de temps régneraient ses héritiers, elle émit la condition d’avoir elle-même cette vision. Le voyant s’entraîna alors longuement à fixer le reflet de la lune sur un plateau d’argent. Quand, un mois plus tard, il se sentit prêt à répondre à cette exigence, il dut faire un effort mental pour que la reine perçoive des personnages tournant autour du plateau, le nombre de tours correspondant au nombre d’années de règne de ses fils.

    Cette vision se produisit à l’intérieur d’un nuage. Il est évident que Nostradamus n’a pu bénéficier de conditions telles qu’il ait pu fixer le reflet de la lune chaque soir. Il lui était bien plus simple de fixer les reflets du soleil dans la journée, si ce n’est le soleil lui-même, ou le reflet du ciel quand Hélios faisait défaut. Le soir, il pouvait aussi utiliser la flamme de bougies ou, mieux encore, son feu de cheminée.

    Lorsqu’on rapporte cette histoire, on entend habituellement de multiples commentaires sur l’importance des signes astrologiques qui décoraient le plateau d’argent. Mais, il était normal qu’un objet appartenant à un astrologue réputé ait porté une décoration qui constituait une marque de reconnaissance de sa qualité ; de même que les armoiries étaient le signe de reconnaissance des chevaliers et des seigneurs. Là encore, personne avant le Docteur LEFEBURE n’avait porté d’intérêt à cette "tradition" qui veut que Nostradamus ait fixé le reflet de la lune sur un plateau d’argent. Si l’on a autant insisté sur la décoration du plateau, avec toute la symbolique et l’interprétation que cela implique, c’est par complète ignorance de la part des commentateurs ; ce qui a eu pour effet d’entourer de mystère un personnage qui a pourtant toujours expliqué comment il procédait. En effet, dès le premier quatrain des Centuries, Michel de Nostre-Dame décrit la technique qu’il utilisait pour déclencher ses visions.

    Les symboles astrologiques et l’aspect "lunaire" (qui, par déformation, est associé à la sorcellerie) des pratiques de Nostradamus ont eu pour effet de noyer l’essentiel et d’embrouiller les esprits dans des considérations prétendues occultes. Sous l’apparence d’une mystérieuse opération réalisée avec la complicité de Sélénée (le mot grec pour "lune"), une constante même des voyances de Nostradamus revient sans cesse : la fixation d’une source lumineuse directe ou indirecte, donc l’utilisation des phosphènes.

    En résumé, pourquoi spéculer autant sur les Centuries de Nostradamus ? Si tous les livres écrits sur lui avaient été centrés sur sa pratique des phosphènes, l’humanité aurait peut-être évolué différemment.


    Exercice : Développement de la clairvoyance : Concentration sur un détail du chaos visuel 
    On appelle ainsi les petites lueurs qui continuent à danser devant les yeux, même si l’on est en obscurité depuis longtemps.

    Dans une pièce sombre, placez un bandeau oculaire sur vos yeux, pour créer des conditions optimales d’obscurité.
    Observez votre chaos visuel.

    Portez votre attention sur l’une de ces lueurs puis, dès qu’elle a disparu, sur une autre, et ainsi de suite, toujours au centre du champ visuel.
    Après quatre ou cinq minutes de cet exercice, apparaît une plus grande luminosité autour de la région sur laquelle vous vous êtes concentrés. Cette luminosité est la troisième phase du phosphène : la lueur diffuse, que vous avez produite sans éclairage, par cet exercice.

    Si, dans cette lueur, vous recherchez de nouveaux détails, la lueur ne cesse de se préciser. Par contre, si vous laissez votre attention s’étendre à toute la masse lumineuse, elle s’estompe.

    En continuant à "chasser le détail", il vient dans cette luminosité une agitation qui peut être un tourbillon ou des éclairs semblables à des éclairs d’orage.

    Saisissez alors un détail de cette agitation, l’angle d’un éclair par exemple. Recentrez-vous toujours sur un détail.

    Après un certain temps de pratique, le nuage se transforme subitement en vision.

    Les visions qui naissent par ce processus peuvent être prophétiques : dans ce cas, elles se réalisent quelques jours plus tard.

    Quand une vision survient, si vous portez attention à l’ensemble, le processus s’interrompt. Si, par contre, vous fixez votre esprit sur un détail, en général une autre vision surgit et vous pouvez ainsi enclencher un véritable cinéma intérieur…


    phosphenisme © Extrait de "Univers Énergie Phosphènique". 


    7 commentaires
  •  

    voici donc un film très drôle basé sur une histoire vraie 

    des experiences ont été menées après la guerre froide par les usa pour contrer celle des russes sur la télépathie cette histoire est très burlesque mais n'oublions pas les vrais cobayes de l'histoire qui se sont retrouver dans le nèvada dans le programme des dormeurs certains en sont mort d'autres ne se sont jamais sorti du sommeil dans le quel ils ont été plonger dans le seul but de faire briller la science militaire face à un ennemie  qui ne venait pas vraiment de la grande Russie ,on dit que certains dormeurs sont toujours actifs dans ce monde et qu'ils seraient en relation ponctuelle avec des extras terrestres mais leur vie est un enfer puise qu'il vivent un sommeil sans fin et qu'ils peuvent intervenir contre toutes menaces de guerre nucléaire rien que par leur facultés mentales , le programme des dormeurs ce trouve actuellement dans le désert du nèvada tout prés d'une zone militaire qui selon l'état usa d'existe pas et curieusement ce programme est installer sur le lieux  un accélérateur de particules  , mais comme rien de tout ça ne peut exister selon les autorités , je vous propose d'aller voir ce film et de bien vous marrer pendant qu'il en est encore temps.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique