•   L'élixir du roi Midas

     

     

     

     

    C'est au printemps qu'on peut réaliser cet élixir.


    2 litres d'eau de source.
    350 fleurs de pissenlit.
    Une orange et un citron.
    800 g de sucre roux.

     
    Mettez vos fleurs dans l'eau avec le jus des agrumes et leurs pelures;  faites bouillir 20 mn puis rajoutez le sucre- bien mélanger et laisser reposer une nuit. Filtrez et mettre en bouteille de type limonade. Ce breuvage peut vous sauver la mise après une soirée bien arrosée car en plus elle est délicieuse à consommer après tout excès. Elle facilite la digestion...

     

     

     

    La légende dit que le roi Midas avait demandé le don de transformer en or tout ce qu'il toucherait. Voyant son rêve tourner au cauchemar puisqu'il ne pouvait plus se nourrir à cause de ce don, toute nourriture qu'il touchait se transformait impérativement en or. Aussi, il implora qu'on le délivre de ce charme devenu mortel ! Pour se faire, il plongea dans un lac indiqué par les dieux, le lac devint une immense étendue de sable doré et Midas s'ébrouant éclaboussa les fleurs des champs qui devinrent jaunes comme l'or. On raconte que Midas devint fin fou des vertus de la nature et que c'est lui qui fit le premier cette recette magique. Voyez mesdames et messieurs que la richesse ne se situe pas toujours ou on le pense et qu'un savoir vaut bien mieux que tout l'or du monde...


    2 commentaires
  •  L'élixir de l'eau du diable

     4 ELEMENTS

     

    1 gros bol de feuilles de sauge

    1 litre d'alcool de fruit
    Un sirop de sucre de canne de 50 cl

     

    Mettez les feuilles de sauge a infusé dans l'alcool pendant une semaine puis rajoutez le sirop enfin attendre 1 mois pour consommer.

     

     4 ELEMENTS


    1 verre tu boiras ton esprit s'ouvrira.
    2 verres tu boiras avec dieu tu parleras.
    3 verres tu boiras le diable tu verras.
    (Légende médiévale sous les comtes de champagne !)

     4 ELEMENTS


    4 commentaires
  •  

     TUBES FEES

     

     

     L’élixir d'Hypocras du dragon

     DRAGONS

     

     

    1 litre de vin rouge

     20 gr de gingembre frais, 1 clou de girofle

     1 bâton de cannelle

    Une pomme type reinette, 150gr de sucre

    1 dl d'eau de vie. 

     DRAGONS

     

     

     Dans une jarre mettez le gingembre en tranche puis la pomme en morceaux sans l'éplucher ni épiner et les autres ingrédients ; couvrez avec un linge pour éviter la prolifération d'insecte, puis mettre en flacon pour affiner quelques jours au frais.


    Cette boisson redonne voix à ceux qui l'ont momentanément perdue et égaie ceux qui doivent les écouter. Il y a bien longtemps un dragon gardait le tertre des fées, celui-ci par un rude hiver perdit sa faculté de cracher du feu alors les fées ne pouvant rester sans protection mirent au point cet hypocras qui réchauffe les gorges, cependant point trop n'en faut !!!  Car ce breuvage rend aussi très gaie et risque de vous altérer l'esprit et vous pourriez bien confondre fée et dragon au risque de vous brûler ! 

     DRAGONS


    4 commentaires
  •  L'élixir du fils de la terre

     

    Si vous habitez la campagne, il ne vous sera pas difficile de réaliser l'élixir du fils de la terre sinon il vous faudra trouver un herboriste. Je vous rassure, il y en a plein sur Internet.

     

    60 gr de pétales de coquelicot.
    30 gr de fleur de sureau noir (pas yelbe).
    1 litre d'eau de vie.
    50cl de sirop de sucre de canne.
    Une bouteille et un cachet à la cire si possible.

     Mettre les pétales des 2 fleurs dans l'alcool et laissez macérez 30 jours. Quand les pétales de coquelicots sont devenus translucides, filtrez-les et rajouter le sirop de sucre puis fermez la bouteille à la cire et attendre quelques jours avant de dégustez. La légende dit qu'une cuillère a café de cet élixir prise le soir vous fait rêver de votre bien aimé.

     

    Pour vous, voici l'histoire du fils de la terre:

     

    On dit que les mois de mai et juin le soleil aime venir caresser les cheveux blonds de la terre. Celle-ci par le passé s'en serait faites aimer et ne pouvant en rougir elle mit au monde sur le champ une fleur : le coquelicot. Cette fleur belle fragile est rouge écarlate comme le péché. Les coquelicots, fils de la terre et habitants des champs de blé refleurissent chaque année pour  le plus grand plaisir du soleil car c'est une preuve d'amour que sa belle l'aime toujours. Voici mesdames et messieurs la légende de la naissance d'une fleur née d'un amour torride entre la terre et le soleil ! 


    4 commentaires
  •  L'élixir du fils de la terre

     

    Si vous habitez la campagne, il ne vous sera pas difficile de réaliser l'élixir du fils de la terre sinon il vous faudra trouver un herboriste. Je vous rassure, il y en a plein sur Internet.

     

    60 gr de pétales de coquelicot.
    30 gr de fleur de sureau noir (pas yelbe).
    1 litre d'eau de vie.
    50cl de sirop de sucre de canne.
    Une bouteille et un cachet à la cire si possible.

     Mettre les pétales des 2 fleurs dans l'alcool et laissez macérez 30 jours. Quand les pétales de coquelicots sont devenus translucides, filtrez-les et rajouter le sirop de sucre puis fermez la bouteille à la cire et attendre quelques jours avant de dégustez. La légende dit qu'une cuillère a café de cet élixir prise le soir vous fait rêver de votre bien aimé.

     

    Pour vous, voici l'histoire du fils de la terre:

     

    On dit que les mois de mai et juin le soleil aime venir caresser les cheveux blonds de la terre. Celle-ci par le passé s'en serait faites aimer et ne pouvant en rougir elle mit au monde sur le champ une fleur : le coquelicot. Cette fleur belle fragile est rouge écarlate comme le péché. Les coquelicots, fils de la terre et habitants des champs de blé refleurissent chaque année pour le plus grand plaisir du soleil car c'est une preuve d'amour que sa belle l'aime toujours. Voici mesdames et messieurs la légende de la naissance d'une fleur née d'un amour torride entre la terre et le soleil ! 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique