• paralysie du sommeille

    cette chose m'arrive souvent pendant des courtes siestes quand je suis bien fatigué mais je ne subi aucune attaque en revanche j'ai des visions simples de mon avenir et laisser moi vous en compter une très drôle qui m'est arrivé il n'y a pas si longtemps , par un beau temps formidable j'attendais mon ainé dans la voiture celui ci avait un rdv de travail, je l'attendais dans la voiture et je commençais a somnoler tout en ayant pour dernière vision la douce affiche de publicité d'un gagnant du loto,la fenetre de ma voiture était ouverte et j'y était accoudé en somnolent et dans mon début de vision je me voyais à la place du gagnant de l'affiche tout le monde venait me demander de jouer pour eux au loto en me donnant chacun leur mise pour que ça leur porte bonheur, tirer de mon doux rêve par l'arrivée de mon fils je constate que des passants ont laisser 2 pièces de deux euros sur le rebord de la fenêtre de ma voiture et une cigarette ,inconsciemment ces gens avaient été connectè a mon rêve ou es ce que mes visions sont juste de la clairvoyance incontroler ? en tout cas ce fut fort drole et j'ai remercier ces forces anonymes avec beaucoup de respect mais j'ai pas jouer au loto pour autant.

     

     

     

    a paralysie du sommeil est un trouble très commun et pourtant étonnamment peu connu. Très commun : une personne sur cinq l'a éprouvé au moins une fois au cours de sa vie. Peu connu : si vous en parlez à un médecin généraliste ou même à un psychiatre, il y a de bonnes chances qu'il se mette à vous regarder avec un intérêt soudain et dérangeant.


    En quoi consiste la paralysie du sommeil ? A l’assoupissement ou au réveil, le sujet s'aperçoit qu'il est incapable de bouger. Pourtant, il est parfaitement conscient ; il a bien l'impression d'être éveillé. Son état peut s’accompagner d'une crise de panique liée à l'idée d'une mort imminente ou l'impression de suffoquer. Pour beaucoup, l'expérience désagréable s'arrête au bout de quelques secondes.

    Mais là où la chose se complique, c'est quand le phénomène s'assortit d'hallucinations : la personne a l’intuition qu'une présence plus ou moins maléfique guette dans sa chambre. Elle entend une porte claquer, des bruits de pas furtifs, une respiration rauque près de son oreille. Quelqu'un est juché sur sa poitrine - comme dans le tableau de Füssli - et cherche à l'étrangler. On estime qu'un pour cent de la population souffre d'hallucinations sévères où l'agresseur est distingué. Des attaques sexuelles ont plusieurs fois été signalées.

    Ce trouble du sommeil a donné naissance à diverses légendes. Elles varient selon les cultures. Autrefois les incubes et les succubes, la "Cauque mare" - d'où dérive le terme cauchemar - ou bien la "Old Hag", démons, vieilles sorcières hideuses venaient s'accoupler avec les humains durant leur sommeil. Chez les Aztèques, des sorciers malintentionnés jetaient un sort aux braves gens pour piller leur garde-manger. Au Japon, on connaît lekanashibari (1). De nos jours aux Etats-Unis, le phénomène a pris la forme science-fictionnesque des abductions extraterrestres. En France, ce fantasme est rarissime ; mais certains pensent encore être les victimes de fantômes ou d'esprits malins.

    Qu'un phénomène si fréquent ne soit pas bien connu peut surprendre : c'est que les sujets des cas bénins et dispersés n'ont pas le besoin d'en parler ; et ceux à qui il s'impose avec plus de violence n'osent le faire de peur d'être pris pour des fous. Ce qui frappe surtout lors d'hallucinations fortes, c'est le réalisme de celles-ci, le fait qu'elles se produisent parfois les yeux ouverts. Il est alors difficile de croire à une personne sans expérience des fausses réalités, soit à travers l'usage d'hallucinogènes, soit plus sobrement par le rêve lucide, que des visions si concrètes n'aient pas une origine physique ou surnaturelle.

    En fait, la paralysie est un phénomène normal lors du rêve : le corps s'immobilise durant la phase de sommeil paradoxal. Elle devient un trouble lorsqu’elle se manifeste hors de cette celle-ci. Si la paralysie du sommeil est un des symptômes de la narcolepsie, elle touche néanmoins un grand nombre de personnes qui n'en sont pas atteintes. Divers facteurs liés à l'âge, au stress, au rythme de sommeil peuvent la déclencher. Elle n'est pas considérée comme une maladie, s'estompe avec le temps et ne présente pas de danger.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :